Michel Dalberto

Né à Paris en 1955 dans une famille qui trouve ses origines dans le Dauphiné et le Piémont italien, Michel Dalberto intègre à treize ans la classe de Vlado Perlemuter, un des disciples favoris d’Alfred Cortot, au Conservatoire de Paris. Jean Hubeau a également eu une grande influence sur le jeune pianiste.

À 20 ans, il est lauréat du Premier Concours Mozart à Salzburg et reçoit le Prix Clara Haskil à l’unanimité. Le Premier Prix au Leeds International Piano Competition (où il succède à Radu Lupu, Andras Schiff ou Murray Perahia) le consacre en 1978. Il est alors invité à jouer dans la plupart des centres musicaux européens.

Depuis le début de sa carrière, Michel Dalberto est reconnu comme un des interprètes majeurs de Schubert et de Mozart. Parmi ses autres compositeurs de prédilection figurent Liszt, Debussy, Fauré, Schumann, Ravel..

Il est à ce jour le seul pianiste vivant à avoir enregistré l’œuvre intégrale pour piano de Schubert.

Chambriste réputé, il joue également à deux pianos et quatre mains les dix sonates de Beethoven avec Henryk Szeryng  et des recitals avec Nikita Magaloff. Plus récemment il a joué en trio avec Dmitri Sitkovetsky & Lynn Harrell ou Renaud & Gautier Capuçon, en duo avec Boris Belkin, Vadim Repin, Nikolaj Znaider, Yuri Bashmet, Gérard Caussé, Truls Mork, Emmanuel Pahud ou en quintette avec les Quatuors Ebène, Hermès et Modigliani.

© Caroline Doutre

X