Geoffroy Couteau

Brahms fascine depuis toujours Geoffroy Couteau. Après avoir remporté le Premier Prix du concours international Johannes Brahms en 2005, il grave l’intégrale de l’œuvre pour piano seul de Brahms pour le label La Dolce Volta. Figurant parmi les meilleurs enregistrements de l’année 2016, l’ensemble de la presse spécialisée récompense cette aventure discographique : choc de l’année de Classica, ffff de Télérama, 5 de diapason, Pianiste Maestro. La presse internationale le récompense également par ses 5 étoiles de la revue allemande FonoForum et le très prestigieux Geijtsu Record au Japon, les radios Allemandes MDR et SWR louent son jeu et sa personnalité. Le Monde, Le Figaro, l’Express, Les Échos s’enthousiasment de la qualité du discours et de la profondeur de son engagement.

Geoffroy Couteau a déjà eu l’honneur de jouer dans la Grande Salle de la Cité Interdite de Pékin, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Théâtre National des Beaux de Rio de Janeiro, le Hong Kong concert hall, le Théâtre National de Bangkok…

En France, on a pu l’entendre à l’auditorium du musée d’Orsay, l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille, le Théâtre de l’Athénée, l’amphithéâtre de la Philharmonie de Paris, la Maison de la Radio, le Grand Théâtre de Bordeaux, la Salle Gaveau.
Geoffroy Couteau est invité dans de nombreux festivals tels que Piano aux Jacobins, Menton, Saintes, Radio France et Montpellier, Lille Piano Festival, L’Esprit du Piano, le Printemps des Arts de Monte-Carlo, Piano en Valois pour lequel il joue l’intégrale Brahms piano solo en concert, Chopin à Nohant et Bagatelle, L’Epau, Piano à Lyon, Messiaen au pays de la Meije, Eygalières ainsi que le Festival International de musique de chambre de Salon de Provence…

Artiste en résidence à l’Arsenal de Metz, une féconde collaboration le met à l’honneur. Esprit libre et aventureux, il a enregistré la musique de Rodolphe Bruneau-Boulmier, compositeur vivant, abordé également au disque la musique de Scriabine et Chopin. Geoffroy Couteau a effectué un brillant parcours au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris qu’il a intégré à l’unanimité dans la classe de Michel Béroff. Il y a reçu en 2002, le Diplôme de Formation Supérieur, le Prix mention très bien, Premier nommé, à l’unanimité du jury ainsi que le Prix spécial Daniel Magne. Il est entré la même année en cycle de perfectionnement piano et a étudié la musique de chambre avec Christian Ivaldi et obtient le Prix mention très bien. Il a participé à de nombreuses Masterclasses de personnalités telles que Dmitri Bashkirov, Leon Fleisher, Christoph Eschenbach

© Guanming Su

X