Félicien Brut

Cet Auvergnat d’origine fait voler l’accordéon en éclats. Grandissant au milieu du Massif du Sancy, Félicien découvre très jeune l’instrument et cette musique populaire qui l’a si longtemps caractérisé : le musette. Il anime de nombreux bals des années durant avant de poursuivre dès 2009 ses études au Pôle Supérieur de Bordeaux-Aquitaine car, entre-temps, il s’est pris de passion, aussi, pour la musique classique.

Très vite, il constate une fracture entre les musiciens de bal musette d’un côté, les accordéonistes classiques et les enseignants de conservatoire de l’autre. Spécialisé dans le domaine classique, récompensé par plusieurs prix internationaux, un pari fou s’immisce dans son esprit : constituer son propre programme de musique classique en y associant le répertoire musette, style lui tenant particulièrement à cœur.

Félicien poursuit sa démarche en créant un collectif pour mener des projets audacieux, entouré de solistes renommés : Edouard Macarez (contrebasse), Renaud Guy-Rousseau (clarinette), Julien Martineau (mandoline), Romain Leleu (trompette) et Thomas Leleu (tuba).

De la musique populaire à la musique savante, de l’improvisation aux œuvres écrites, de pièces originales aux transcriptions les plus inattendues, Félicien Brut n’a de cesse de défendre le caractère métissé et polymorphe de l’accordéon. Il s’impose indéniablement comme le représentant de son instrument dans la nouvelle génération de musiciens classiques.

© Manuel Braun

X